Un comptable chez Maurice

Les figures marquantes du circuit des soirées d’humour

Un comptable chez Maurice

 In Les figures marquantes du circuit des soirées d’humour

Entretien avec le fondateur de la mythique soirée Chez Maurice à St-Lazare, où se sont succédé les animateurs Martin Matte, Louis-José Houde, Jay du Temple et plusieurs autres.

« Pur accident ». Ce sont les termes employés par François Simard pour décrire son arrivée dans le monde de l’humour.

«J’ai une formation en comptabilité pis en finances. Je travaillais dans une tour à bureaux au centre-ville. À l’université pis sur papier, c’est ben l’fun cette job-là, mais quand t’es junior de quelqu’un c’est un autre monde.»

En 1990, après 3 ans en poste, François a pris un été  off. Il est parti faire de la voile, s’amuser… deux semaines de temps, jusqu’à ce que le téléphone sonne. Une personne de la télévision chez Juste pour rire avait besoin de quelqu’un pour coder des factures pendant la période du festival. Il a accepté de donner un coup de main. 

 Cet engagement professionnel de 15 jours a finalement duré 4 ans et lui a permis de produire son 1er show au Spectrum en 1992. Il a poursuivi à son compte en production et en gérance jusqu’en 2012, année où il a fondé JPR Management avec sa chère Gigi. 😉

François est aussi reconnu dans le milieu pour la création de la légendaire soirée d’humour hebdomadaire Chez Maurice à Saint-Lazare, qui, jusqu’à maintenant, détient un record de longévité avec ses 22 années d’existence (1997-2019).

« Je pars en vacances un été, et y’a un gars qui s’appelle Richard Chartrand, propriétaire du bar Chez Maurice, qui se met  à m’appeler au moins trois fois par jour. »

Le gars en question voulait se partir une soirée d’humour. Fort du succès qu’il avait eu avec Les Soirées Standup au Café Campus animées par François Morency, François Simard était en demande. Pourtant, son intention n’était pas tant de produire des soirées partout que de développer son agence d’artistes du temps. Les astres se sont tout de même alignés alors que s’éteignait au même moment sa soirée du Café Campus. 

« J’avais pus de soirée d’humour et Richard martelait que j’étais le gars qu’il lui fallait. Il a fini par me convaincre. Je connaissais pas le bar. Je me suis informé et selon les nombreux musiciens qui s’y produisaient, Richard était un bon promoteur, ça marchait. Parce que je l’ai toujours dit et je le redis encore : une soirée d’humour, ça sauve pas un bar qui marche pas! »

Tout dépendait maintenant de la capacité de François à convaincre l’animateur qu’il avait en tête. L’animateur, Martin Matte, a dit oui, et c’était parti. La toute première représentation a eu lieu le 2 octobre 1997.

Alors que François gérait déjà Martin Petit, Sylvain Larocque, et plusieurs autres, l’aventure de Chez Maurice a pris du galon lorsqu’il est devenu à l’époque gérant de nouveaux artistes dont, entre autres, Louis-José Houde et Patrick Groulx. François explique que, rapidement, la soirée lui était devenue indispensable comme outil de développement de ses artistes et un véritable tremplin pour bon nombre d’humoristes. 

«Il faut préciser qu’au début de l’aventure, Chez Maurice était la seule soirée dans la région de Montréal. Mario Grenier en produisait une ou deux à Québec, dont une au Dagobert, et il y en avait peut-être une autre à Trois-Rivières. That’s it.»

Mike Ward, qui avait du mal à se faire booker à la radio ou à la télé à ses débuts avec son humour trop hard, s’y produisait aux trois semaines. Les styles d’humour moins « consensuels » avaient désormais un endroit où s’exprimer. 

« C’était un peu comme notre résident. Dans le temps, il faisait des coups au téléphone [rires], c’était… vraiment drôle ».

Bien que Martin Matte avait signé un bon coup d’envoi, c’est vraiment le passage de Louis-José Houde qui aura fait en sorte qu’animer chez Maurice, c’était « hot ». Il a vraiment laissé sa marque. Et on connaît la suite : des salles combles semaine après semaine, pendant des années où se sont accumulées toutes sortes d’anecdotes. 

«Il faut que je te parle de John Brenner, le technicien de la soirée, du début en 1997 jusqu’à la fin en 2019. Les humoristes l’appréciaient vraiment beaucoup. Il a tellement vu d’humour qu’il leur donnait du feedback. Il avait une mémoire phénoménale pour remarquer et commenter l’évolution des numbers.»

En discutant de l’évolution du circuit des soirées d’humour à travers le temps, François m’explique en quoi être à la barre d’un tel projet à cette époque venait avec un devoir envers le public. Il y avait une certaine « éducation » à faire, sur le concept même de ce qu’est une soirée d’humour et l’intérêt qu’elle comporte. Le travail n’est pas encore terminé, mais les gens comprennent mieux aujourd’hui. De nos jours, le public accepte plus spontanément de se rendre dans les soirées d’humour dans le but de découvrir sans connaître à l’avance les humoristes invités. Mais ce n’était pas le cas avant. Il y avait aussi beaucoup de sensibilisation à faire auprès des diffuseurs, et le travail n’est d’ailleurs pas terminé. 

« Les diffuseurs veulent toujours annoncer les gros noms, mais on n’en a pas toujours. Fait qu’il faut vendre le concept de la soirée, l’animateur, et faire passer [au public] la meilleure soirée possible. Quand on amène une surprise, un gros nom, les gens veulent revenir ».  

En carrière, François aura donné beaucoup de premières chances, autant sur scène Chez Maurice qu’à la télévision lors des shows captés au Café Campus. Il a non seulement façonné l’image des soirées d’humour, mais il a aussi été témoin de l’évolution du circuit en assistant encore aujourd’hui à des soirées chaque semaine. Un vrai!

«Les humoristes d’aujourd’hui ont une certaine chance. Avant, ils devaient rester jusqu’à la fin du show pour être déprésentés. Maintenant, ils quittent tout de suite après leur number, pour filer jouer à une autre soirée. Pis à une autre. On vit une période excitante.»

Crédit de la photo en bannière: Le grand Michel Grenier.

Recent Posts

Leave a Comment

Donne ton adresse courriel et on te révèle comment ENLARGE YOUR... SOURIRE.

close